L’équipe CrisiSoft présentera ses solutions de gestion de crise MenKorn NOVI destinées aux situations « nombreuses victimes » pour les acteurs du secours dont les SAMU et MenKorn WHITE pour le management de crise intra-hospitalières de type plan blanc. Le congrès MedConnect se tiendra à Evreux le 16 octobre prochain. Nous serons enchantés d’accueillir médecins urgentistes, responsables de SAMU, médecins SSSM, cadres hospitaliers, et autres responsables de plans d’urgences sanitaires.

Davy Murgue, expert métier chez CrisiSoft et par ailleurs médecin urgentiste spécialisé en médecine de catastrophe et directeur d’un SAMU, présentera 2 conférences lors de l’événement. Au programme donc :

  • Mardi 16 octobre – 15h20 – Salle n°1 – Thématique TIC : Plans de secours : le digital au service de l’institution,  enjeux et évolutions. Comment, à partir d’un état des lieux des problématiques opérationnelles de la prise en charge de victimes, penser des outils numériques pour le terrain qui améliorent aussi l’information, la coopération et le management stratégique des plans de secours pour les institutionnels.
  • Mardi 16 octobre – 16h40 – Salle n°1 – Thématique TIC : L’enjeu de la continuité d’activité : quand le numérique sert l’opérationnel. Une situation critique se distingue du quotidien principalement par le dépassement des moyens opérationnels immédiatement disponibles. Le temps devient le facteur déterminant pour à la fois faire monter le dispositif de traitement de la crise en puissance et retrouver les moyens nominaux de traitement du quotidien.

Formé par l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice au management stratégique de crise, Davy Murgue est d’abord un opérationnel de terrain et, à ce titre, considère que tout progrès technologique doit d’abord et avant tout servir le secouriste de terrain, au plus proche de la victime. C’est sur cette logique de médecine de catastrophe qu’il a construit la société CrisiSoft et la plateforme MenKorn : « Augmenter les chances de survie des victimes – en les évacuant le plus rapidement possible vers une structure médicale adaptée à leur pathologie – passe par la sécurisation des procédures, l’anticipation de toutes les étapes de leur prise en charge, la coopération de tous les acteurs, la formation des personnels et une supervision efficace ».