Sinus, Sivic, logiciels de régulation médicale, applicatifs de gestion de moyens, futur Si-Samu ou NexSIS… autant d’outils, opérationnels ou non, susceptibles de tenir une place plus ou moins importante dans la gestion d’une crise sanitaire impliquant les acteurs du secours aux victimes. Quelle place pour MenKorn ?

Sur le champ des situations sanitaires exceptionnelles, le paysage des applicatifs informatiques peut paraître complexe, en particulier pour les acteurs opérationnels en charge de l’organisation et de la supervision du dispositif ou de la prise en charge des victimes. Il convient alors de préciser comment ces différents outils s’articulent entre eux pour, in fine, permettre de limiter le temps critique de dépassement de moyens, accélérer l’adaptation du dispositifs aux besoins et améliorer la prise en charge et l’évacuation des victimes, en particulier des plus graves.

L’approche la plus explicite sur le sujet est certainement la chronologie relativement partagée par tous les acteurs du secours, du traitement de ce type de situations.

La gestion de crise interfacée avec les applicatifs du quotidien !

Si tout commence par un par un appel téléphonique au 15 ou au 18 et que les logiciels du quotidien, soit au SDIS soit en régulation au SAMU, sont en mesure de recenser les données minimum relatives à l’événement ; très vite, certaines fonctionnalités extra-ordinaires vont venir à manquer. C’est alors que les opérateurs dans les « salles de crise » déroulent une procédure, la plupart du temps écrite, et mobilisent des outils traditionnels tels que téléphone, radio, tableau blanc, main courante… Ces outils ont l’avantage d’être disponibles rapidement, ne nécessitent pas de formation trop avancée mais ont également d’énormes inconvénients : ils ne permettent pas de « tracer » les actions, ils reposent sur une transmission d’information bidirectionnelle mobilisant 2 personnes et 1 canal de communication à chaque fois, et non pas sur une mise à disposition multidirectionnelles (par une seule personne et via de multiples canaux) des informations, ils sont extrêmement chronophages, ils ne permettent pas une coordination et une synchronisation aisée… Dans cette première phase de mise en place générale du dispositif, MenKorn est la seule solution à prendre le relais des applicatifs du quotidien pour assurer ces nouvelles fonctionnalités de manière complète, tracée et rapide.

Cette phase critique de dimensionnement et de mise en place du dispositif est déterminante dans l’efficience de l’actions des secours sur place. Pour faciliter au mieux cette étape, MenKorn dispose d’une API d’interfaçage lui permettant de faciliter la circulation d’informations entre les systèmes et de proposer des fonctionnalités intégrées aux applicatifs du quotidien.

Compatibilité SINUS

« La vocation de Sinus  est et restera d’être un outil de dénombrement et de catégorisation de victimes. ». La Direction Générale de la Sécurité Civile et la Gestion de Crise (DGSCGC) du Ministère de l’Intérieur en charge de Sinus confirme ainsi la situation de cet outil sur le « chantier » de l’événement. Reposant sur les bracelets d’identification, le carnet de suivi et l’applicatif informatique permettant de recenser des données d’identité, de catégorisation (UA, UR…), d’évacuation, Sinus est le point d’entrée des informations à vocation plutôt institutionnelle de dimensionnement de l’événement, de recherche de victimes et d’information des autorités. Dans sa configuration technique actuelle (ordinateur portable et douchette filaire), Sinus est dans la grande majeure partie des cas installé physiquement dans une zone compatible avec ces pré-requis techniques (alimentation électrique, mobilier minimum…) comme le PMA par exemple. MenKorn est complémentaire à Sinus de plusieurs manières :

  • Portabilité : embarqué sur des terminaux mobiles, MenKorn est au plus proche de la victime : sur le chantier même avant le transfert sur le PRV ou le PMA. Les acteurs disposent ainsi  d’informations plus rapidement.
  • Dimensionnement du dispositif : MenKorn permet d’une part d’alimenter Sinus pour les données de catégorisation et de recensement, d’autre part d’alimenter en informations, via MenKorn, le PMA, la ou les salle de crise, le COD… pour un dimensionnement plus juste du dispositif en fonction des besoins.
  • Prise en charge médicale : MenKorn communique les premières informations médicales au plus près de la victime, donc au plus tôt, permettant ainsi d’anticiper la recherche de moyens d’évacuation pour la victime (équipe, vecteur, lit d’hospitalisation) par l’ensemble des acteurs.

SINUS n’a pas pour objectif de sauver des vies mais l’interfaçage MenKorn-Sinus en discussion avec la DGSCGC permettra d’accélérer la mise à disposition d’information médicale indispensable à une meilleure prise en charge des victimes les plus graves. Par ricochet, grâce à l’interfaçage Sinus-Sivic, l’outil indispensable de la CIAV sera alimenté au plus tôt des données concernant les victimes de l’événement sur le volet extra-hospitalier.

API MenKorn : échange de données avec d’autres systèmes…

Dès lors que les instances de pilotage sont réunies comme le COD par exemple, MenKorn permet une information temps réel de l’ensemble des acteurs. De même, lorsque la crise est terminée et que la procédure est clôturée, les données, propriété des utilisateurs MenKorn, gardent un intérêt crucial pour les prochaines étapes : enregistrement des dossiers victimes dans les centres hospitaliers, mise à jour du fichier Sivic pour le recensement et la recherche des victimes, amélioration des procédures et formation des personnels avec les retours d’expérience…

C’est dans ce but que CrisiSoft a développé une API qui facilite les échanges de données avec n’importe quel système informatique tiers. Certaines fonctionnalités MenKorn sont aussi accessibles directement à partir d’une autre application. Ce choix permet ainsi à l’utilisateur de mieux maîtriser ces coûts d’interfaçage avec ses autres systèmes.

MenKorn est le seul système informatique proposant un périmètre fonctionnel complet englobant toutes les missions de gestion de crise sur une situation sanitaire exceptionnelle. A ce titre, MenKorn recense de l’information qu’aucun autre système n’est en capacité de gérer aujourd’hui. Ces informations ont pourtant un intérêt capital en aval de la situation critique : admission hospitalière des victimes, recensement Sivic pour la recherche de victimes, retex opérationnels… L’API MenKorn facilite l’échange de données avec d’autres systèmes avec un coût maîtrisé.

© CrisiSoft 2018